mer 24/08/2022 - 17:30

Cela fait maintenant 6 mois que l'invasion russe de l'Ukraine a commencé. Six mois de violence qui ont coûté des milliers de vies et forcé des millions de personnes à fuir leur foyer en quête de sécurité. Alors que le conflit s'éternise et que l'hiver approche, des millions de personnes déplacées vont devoir faire face à des conditions difficiles pour passer les mois de froid. Kostyantyn Dmytrenko, responsable adjoint des abris au HCR, nous fait part de l'évolution de la situation sur le terrain au cours des derniers mois et de ce qui nous attend.

6,7
millions de réfugiés d'Ukraine recensés à travers l'Europe
7,1
millions de personnes déplacées en Ukraine
90%
des personnes forcées de fuir sont des femmes et des enfants
17,7
millions de personnes ont urgemment besoin d'assistance humanitaire
En quoi consiste votre travail au quotidien ?  

À l'approche de l'hiver, je me rends chaque jour dans les villages des régions de Kiev et de Tchernihiv. Dans ces régions, les combats ont été intenses, et au cours des premiers mois de la guerre, de nombreuses maisons - et dans certains cas, des villages entiers - ont été complètement détruits. Le district de Makariv, dans la région de Kiev, par exemple, se compose de 17 villages, dont huit ont été occupés par les forces armées russes pendant plus d'un mois. Les habitants de ces zones ont besoin de beaucoup d'aide pour avoir un abri avant l'hiver, et, en tant qu'équipe chargée des abris, nous aidons aux réparations directes. Nous distribuons également du matériel d'abri d'urgence comme des bâches pour protéger les maisons de la pluie, du vent et de la neige, ainsi que des articles ménagers essentiels comme des réfrigérateurs. Et les autres équipes du HCR apportent leur soutien en fournissant des services de protection, une assistance juridique et un soutien psychologique. 

Liudmyla, 65 ans, se tient dans les ruines de sa maison à Makariv dans le district de Bucha.  © UNHCR/Andrew McConnell
Liudmyla, 65 ans, se tient dans les ruines de sa maison à Makariv dans le district de Bucha. © UNHCR/Andrew McConnell
Comment la guerre a-t-elle affecté votre travail ?  

La guerre a eu un impact considérable sur la vie de millions de personnes en Ukraine, y compris sur le personnel du HCR et sur moi-même. Même avant le 24 février 2022, les besoins humanitaires dans les régions orientales de l'Ukraine étaient importants. En raison de la guerre et du déplacement massif de la population, des besoins humanitaires sont apparus dans d'autres parties du pays - d'abord dans les régions du nord et du sud, puis dans les régions de l'ouest et du centre. Par exemple, au cours des huit dernières années, le HCR a réparé plus de 25'000 maisons endommagées par les combats dans l'est de l'Ukraine, mais aujourd'hui, de nombreux autres bâtiments sont endommagés et devront être réparés. Des articles essentiels tels que des matelas et des couvertures sont encore très nécessaires pour soutenir les personnes qui ont perdu leur maison et qui sont maintenant hébergées dans des centres collectifs ou des logements privés. 

Comment se passent les hivers en Ukraine ? Quels sont les défis que le froid pose aux personnes déplacées ?  

Les hivers en Ukraine sont très froids, même dans les régions du sud. Les températures peuvent descendre jusqu'à des degrés Celsius négatifs dans le Nord et l'Est. Nous sommes très inquiets pour les personnes vivant dans les zones les plus touchées en vue de l'hiver à venir. De nombreuses villes d'Ukraine ont des centrales de chauffage qui desservent des milliers de foyers, et maintenant que ces centrales ont été endommagées, les gens n'auront plus accès au chauffage. De plus, de nombreuses maisons ont des toits et des fenêtres endommagés, laissant les résidents exposés au froid, à la pluie et à la neige. De nombreuses familles vont avoir du mal à acheter des vêtements chauds, à payer les services publics ou à acheter du combustible solide pour le chauffage, car beaucoup ont perdu leur emploi et leurs moyens de subsistance et la guerre a provoqué une crise économique. Nous devons faire en sorte que les maisons soient correctement réhabilitées et isolées pour protéger les gens contre les températures glaciales et la neige. 

Les gens ont déjà tellement souffert de la guerre ; il y a eu des pertes de vies, d'emplois, de moyens de subsistance, d'infrastructures civiles et de biens. L'hiver pourrait apporter de plus grands défis et au HCR, nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour compléter les efforts du gouvernement pour répondre à ces défis. 

Oksana, Yurii et leur fille vivent dans un abri du HCR depuis qu'un missile a détruit leur maison.  © UNHCR/Andrew McConnell
Oksana, Yurii et leur fille vivent dans un abri du HCR depuis qu'un missile a détruit leur maison. © UNHCR/Andrew McConnell
Qu'est-ce qui est le plus nécessaire pour soutenir les personnes déplacées et les personnes affectées par la guerre cet hiver ?  

Tout le monde en Ukraine sait qu'il faut être bien préparé pour la saison hivernale, qui commence à la mi-octobre et dure jusqu'à la mi-avril ou la fin avril, mais avec l'ampleur des destructions, ce sera très difficile. 

Une maison sûre et chaude est un besoin fondamental de tout être humain. Cela est particulièrement vrai en hiver, lorsque les gens peuvent tomber très malades ou même mourir s'ils sont exposés au froid. Le logement est donc l'une des plus grandes priorités pour sauver des vies. 

Pour en savoir plus sur la situation en Ukraine, rendez-vous sur :